Accueil
Standards
Léonberg
Petites infos pratiques
Retrospective
01/01/2015
02/01/2015
Ayakou
05/01/2015
06/01/2015
Attentat
10/01/2015
12/01/2015
13/01/2015
14/01/2015
15/01/2015
17/01/2015
18/01/2015
19/01/2015
Douleur
22/01/2015
Alimentation
24/01/2015
Mythes
Constantes du chiot
27/01/2015
28/01/2015
coeur
30/01/2015
31/01/2015
01/02/2015
Dilatation/torsion
02/02/2015
03/02/2015
04/02/2015
06/02/2015
07/02/2015
08/02/2015
09/02/2015
10/02/2015
12/02/2015
13/02/2015
14/02/2015
16/02/2015
18/02/2015
19/02/2015
20/02/2015
Aarwack 10 ans
22/02/2015
24/02/2015
25/02/2015
Connaissances
28/02/2015
03/03/2015
04/03/2015
05/03/2015
07/03/2015
08/03/2015
09/03/2015
10/03/2015
12/03/2015
13/03/2015
15/03/2015
16/03/2015
16/03/2015-2
19/03/2015
22/03/2015
Haendel 3 ans
24/03/2015
Urgences
28/03/2015
30/03/2015
31/03/2015
01/04/2015
03/04/2015
05/04/2015
06/04/2015
08/04/2015
09/04/2015
11/04/2015
12/04/2015
14/04/2015
15/04/2015
16/04/2015
17/04/2015
18/04/2015
Muyres 1 an
20/04/2015
21/04/2015
22/04/2015
23/04/2015
Hirondelles
24/04/2015
25/04/2015
Frane
29/04/2015
01/05/2015
02/05/2015
03/05/2015
06/05/2015
07/05/2015
08/05/2015
10/05/2015
16/05/2015
17/05/2015
18/05/2015
19/05/2015
Les ergots
22/05/2015
23/05/2015
24/05/2015
25/05/2015
Frane et Aarwack
26/05/2015
27/05/2015
Hirondelles
28/05/2015
29/05/2015
Feedback et Europe
Feedback et Europe (2)
31/05/2015
02/06/2015
Léa China
04/06/2015
05/06/2015
05/06/2015-2
06/06/2015
07/06/2015
08/06/2015
09/06/2015
Tendresse
10/06/2015
11/06/2015
12/06/2015
13/06/2015
14/06/2015
16/06/2015
17/06/2015
19/06/2015
19/06/2015-2
20/06/2015
21/06/2015
23/06/2015
24/06/2015
25/06/2015
26/06/2015
27/06/2015
28/06/2015
05/07/2015
07/07/2015
09/07/2015
10/07/2015
11/07/2015
13/07/2015
14/07/2015
15/07/2015
17/07/2015
18/07/2015
21/07/2015
China-1
China-2
25/07/2015
26/07/2015
27/07/2015
28/07/2015
29/07/2015
30/07/2015
31/07/2015
02/08/2015
04/08/2015
Hirondelles
06/08/2015
07/08/2015
0808/2015
09/08/2015
Blue 9 ans
10/08/2015
11/08/2015
12/08/2015
13/08/2015
16/08/2015
17/08/2015
26/08/2015
27/08/2015
28/08/2015
29/08/2015
31/08/2015
02/09/2015
03/09/2015
Dans le champ
04/09/2015
06/09/2015
07/09/2015
Paravent
Apollinaire
10/09/2015
12/09/2015
13/09/2015
14/09/2015
18/09/2015
Gluck 4 ans
20/09/2015
21/09/2015
22/09/2015
24/09/2015
25/09/2015
26/09/2015
27/09/2015
29/09/2015
Léia/lila
02/10/2015
Communication
04/10/2015
06/10/2015
07/10/2015
08/10/2015
La vie des arbres
09/10/2015
11/10/2015
12/10/2015
13/10/2015
16/10/2015
17/10/2015
18/10/2015
Régions du chien
23/10/2015
24/10/2015
Lokie et Heaven
28/10/2015
Cavité nasale
30/10/2015
Génome
31/10/2015
Truffe et babines
01/11/2015
02/11/2015
L'automne
06/11/2015
07/11/2015
08/11/2015
09/11/2015
11/11/2015
Fente palatine
La lignée
13/11/2015
Attentats
15/11/2015
Automne
17/11/2015
18/11/2015
22/11/2015
24/11/2015
26/11/2015
Anniversaire
30/11/2015
02/12/2015
04/12/2015
07/12/2015
08/12/2015
09/12/2015
Velours 6 ans
11/12/2015
14/12/2015
17/12/2015
20/12/2015
24/12/2015
25/12/2015
26/12/2015
fin 2015

 

Journal du Pli du Soleil

 

Page précédente   Page suivante

 

Jeudi 26 février 2015

 

 

Evolution des connaissances médicales vétérinaires

 

En lisant ces deux extraits, un édité en 1773 et l’autre en 1840, tous les deux parlant de la rage et en comparant avec ce que l’on connait actuellement, on peut se poser la question : à quoi ressembleront nos certitudes scientifiques dans 100 ou 200 ans ?

 

 En 1773

A propos de la rage Puget de Saint Pierre  en 1773 donne quelques  recommandations pour la reconnaître

 

La rage est une maladie furieuse qui prend sa source dans un venin inflammatoire qui a corrompu la masse du sang. La marque certaine de cette maladie est l’horreur de la boisson de l’eau : delà, elle a été nommée Hydropholie, terme composé de deux mots grecs qui signifie crainte de l’eau : cette crainte étant caractérisée, la maladie est incurable. Elle est si terrible qu’on est réduit à étouffer les gens saisis de la rage par la raison qu’elle se communique et que toute morsure d’un animal quelconque enragé est mortelle. Or leur penchant se porte toujours à faire du mal et a se jeter sur ceux qu’ils rencontrent, dans le moment où ils sont le moins en garde. Les chiens sont de tous les animaux les plus propres à être attaqués de la rage ainsi que les chevaux, les mulets, les renards, les fouines etc.  y sont aussi sujets. La disette d’eau, la nourriture de charognes, de sang pourri, la boisson d’eau corrompue, leur cause cette maladie. Elle se distingue en rage mue, rage tombante, rage endormie, rage efflanquée, rage rhumatique, rage chaude, rage courante.  

 

  • Dans la rage mue, le chien ouvre toujours la gueule, écume, ne mord point, fouille dans son gosier avec la patte, cherche des lieux aquatiques et se jette dans l’eau lorsqu’il en trouve.
  • Dans la rage tombante, il ne peut se soutenir sur ses pattes et tombe à tout instant.
  • Dans la rage endormie, il est toujours couché et veut toujours dormir
  • Dans la rage efflanquée, leurs flancs battent  sans cesse et se resserrent considérablement.
  • Dans la rage rhumatique, les yeux sont si gros qu’ils lui sortent de la tête.
  • Dans la rage chaude, la gueule est noire et sans écume. La queue toute droite, il se jette sur tout ce qu’il rencontre
  • Dans la rage courante, il porte la queue entre les jambes et ne se jette que sur les chiens.

De quelque espèce que soit la maladie et quoiqu’en disent les donneurs de recette qui prétendent guérir la rage mue, la rage tombante, la rage endormie et la rage rhumatique, on ne doit jamais hésiter de tuer tout chien qui en est attaque ou qui a été mordu par un enragé. Quand aux hommes, ont essaye de remédier à pareilles morsures, lorsqu’ils les ont éprouvées, en les plongeant dans la mer à plusieurs reprises et pendant un certain espace de temps

 

En 1840

 

On retrouve ces conseils et comment  soigner  son chien dans un petit recueil intitulé « Le trésor des ménages », publié en 1840.

 

  • Pour la rage mue : la rage mue est peu connue. Elle leur ôte l’appétit, les rend sombres et sournois et ils cherchent à se plonger à tout moment dans l’eau. On les guérit avec une saignée et une décoction de végétaux détaillée, de vin blanc, le tout passé dans un linge.

  • Pour la rage tombante : La maladie tombante se nomme ainsi parce que ceux qui en sont affectés sont si faibles qu’ils tombent à chaque pas sans pouvoir se soutenir. On peut les guérir en

    • a) les saignant aux erres (les membres semble-t-il);

    • b) leur faisant boire une décoction de végétaux détaillée;

    • c) en les baignant plusieurs jours de suite dans une décoction tiède de mauve et de camomille

  • Pour la rage endormie : Le mal endormi se retrouve avec ce nom parce que le chien atteint se refuse à tout mouvement et ne cherche qu’à dormir. On le guérit avec une mixtion de végétaux dans du vin blanc.

  • Pour la rage chaude et la rage courante (il s’agit probablement de la rage telle qu’on la connaît aujourd’hui) : La rage chaude et courante provient d’un manque criant d’eau ou de nourriture, d’ingestion de matière contaminée ou d’une transpiration abondante après avoir longtemps couru. La rage est un poison intérieur qui les affecte en peu de temps, les rend furieux au point d’attaquer hommes et animaux et de transmettre par une morsure la même maladie. Le remède le plus sûr est de se défaire de l’animal pour éviter toutes formes de malheur.

Selon M. Petit, chirurgien, il existe une façon de déterminer si l’animal décédé qu’on soupçonnait d'avoir la rage l’avait réellement. Il faut, dit-il, frotter la gueule, les dents et les gencives du chien mort avec un morceau de viande cuite que l’on présente ensuite à un chien vivant; s’il le refuse en criant, le mort était enragé; s’il le mange, il n’y a rien à craindre pour ceux qui auraient pu être mordus.

Le  vaccin contre cette maladie a été mis au point en 1885

 

Sources :

  • Dictionnaire des notions primitives; ou, Abrégé raisonné et universel des élémens de toutes les connoissances humaines: Ouvrage destiné à l'instruction de la jeunesse, & à accompagner les livres d'éducation, & nécessaire à toutes les classes de citoyens, Volume 3 Auteur : Puget de Saint Pierre Editeur J.P.Costard 1773 Original provenant de l’Université du Michigan sur  https://books.google.fr
  • Le trésor des ménages, publié en 1840 et cité par le Docteur vétérinaire M.C Duval  sur http://www.canadafrancais.com

 

 

Evolution des connaissances médicales humaines

 

Dans le même ordre d'idée, c'est un régal de découvrir la médecine avec Pline l'ancien né en 23 après JC et décédé à 56 ans pour avoir voulu examiner une éruption du Vésuve d'un peu trop près.

C'est intéressant de lire ce qui était la référence de la médecine autrefois. Qu'en sera-t-il de nos certitudes actuelles revue à l'aune des connaissances futures?

 

Quelques extraits  au hasard

 

...Se couper les ongles pendant les marchés ... sans dire mot et en commençant par l'index est regardé comme de mauvais augure pour les affaires pécuniaires. On dit que toucher à ses cheveux le dix-septième jour de la lune et le vingt-neuvième les empêche de tomber et préserve du mal de tête.

... les individus qui ont été piqués par le scorpion ne le sont jamais à l'avenir par les frelons, les guêpes et les abeilles

..un habit qui a été porté à un enterrement n'est pas attaqué par les vers, et ...on ne peut guère tirer les serpents de leurs trous si ce n'est en employant la main gauche;

...des secrets trouvés par Pythagore un des plus certains est celui-ci, à savoir, que dans les noms imposés aux enfants un nombre impair de voyelles annonce claudication, perte de la vue, ou autre accident du côté droit; et un nombre pair, du côté gauche. Les accouchements laborieux se terminent, dit-on, à l'instant lorsque quelqu'un fait passer par-dessus la maison où est la femme en travail une pierre ou un trait qui ait tué en trois coups trois animaux, un homme, un sanglier et un ours

..ici quelque chose de merveilleux, mais facile a expérimenter : si on se repent d'avoir porté un coup de près ou de loin, il n'y a qu'il cracher aussitôt dans la paume de la main avec laquelle on a frappé : à l'Instant la personne frappée cesse de ressentir de la douleur. C'est ce qu'on vérifie souvent après avoir roué de coups une bête de somme, à laquelle ce moyen fait aussitôt reprendre son allure.

...C'est un préservatif contre les sortilèges, de cracher sur son urine après l'avoir rendue, de cracher dans le soulier du pied droit avant de le mettre, de cracher en traversant un endroit où l'on a couru quelque danger.

...A la main droite, les deux doigts du milieu, légèrement attachés ensemble avec une bandelette de lin, préservent des catarrhes et des ophtalmies.

...On procure un prompt accouchement à une femme en travail si l'homme dont elle a conçu, déliant sa ceinture, la met à cette femme, l'ôte ensuite, après avoir prononcé pour formule : "Je l'ai liée et je la délierai", et se retire aussitôt.

... Arracher avec les dents, en tenant les mains derrière le dos, un fragment d'un bois frappé par la foudre, et appliquer ce fragment sur une dent douloureuse, est, dit-on, propre à enlever la douleur.

....On arrache les verrues depuis le vingtième jour de la lune en regardant cet astre, couché sur le dos dans un sentier, en tenant les bras étendus au-dessus de la tête, et en se frottant avec tout ce qu'on peut attraper. On dit qu'en extirpant un cor au moment où tombe une étoile, on le guérit sur-le-champ; que si on verse du vinaigre , sur les gonds des portes, il s'y forme une boue qui, appliquée au front, guérit le mal de tête; que la corde d'un pendu dont on s'entoure les tempes produit le même effet. Si une arête de poisson s'est fixée dans la gorge, il suffit, pour la taire tomber, de plonger les pieds dans l'eau froide; si c'est un os de quelque autre animal, on applique sur la tête des fragments du même os ; si c'est du pain, on met du même pain dans l'une et l'autre oreille.

... Uriner dans le bain, couché sur le ventre, calme, dit-on, les douleurs des reins, des lombes et de la vessie.

Au chapitre XXIII. vous avez toutes les recettes valables en utilisant une femme qui a ses règles

Au chapitre XXXIII les recettes avec du lait

etc.

Bonne lecture si cela vous passionne

 

Source :

 http://remacle.org/bloodwolf/erudits/plineancien/livre28.htm

 

 

Pour laisser un commentaire, vous avez une version blog

 

Page précédente   Page suivante